La salamandre

Description 

La salamandre est un animal facilement reconnaissable grâce à sa peau noire luisante tachetée de jaune ou d’orange. Les salamandres – que les scientifiques désignent sous le nom de Salamandra salamandra – mesurent en moyenne 20 centimètres de long et peuvent vivre jusqu’à 20 ans dans leur milieu naturel. 

Une salamandre (Salamandra salamandra)

C’est un animal nocturne qui possède une acuité visuelle lui permettant de voir la nuit et dans le crépuscule. Pour ce qui est de l’ouïe, la salamandre est désavantagée car elle n’a ni oreille ni tympan. Cependant, elles émettent certains sons, mais qui ne correspondent pas, selon les scientifiques, à une forme de communication. En revanche, son odorat est très développé car la salamandre possède un organe supplémentaire à côté du nez qui lui sert à repérer des proies (comme des limaces, des cloportes ou encore des verres de terres et des araignées) ou à se déplacer. Si elle venait à se blesser, son organisme peut éventuellement régénérer les parties blessées de son corps. 

Habitat de la salamandre

Cette espèce est très répandue en Europe et même en France. Elle vit principalement dans des espaces humides, proche de l’eau et surtout avec de multiples cachettes pour se protéger des prédateurs. Nous avons d’ailleurs eu l’occasion d’en apercevoir quelques une lors d’une sortie dans le canyon du Furon, près de Grenoble. 

La salamandre est une espèce protégée en Europe, car son nombre d’individus diminue en raison des pesticides utilisés dans son milieu naturel, du recul des espaces humides et plus majoritairement des routes. En effet, les salamandres se déplaçant lentement et se sentant à l’aise dans leur milieu se retrouvent souvent percutée par des voitures qui empruntent les routes traversant leur habitat. 

La salamandre hiberne en hiver généralement dans des endroits tels que des grottes, des galeries souterraines etc. 

Prédateur 

La salamandre ne possède par les mêmes facilités de déplacement que les lézards, elle se déplace très doucement et représente donc une proie facile pour ses ennemis. Pour s’en protéger, la salamandre sécrète une toxine appelée « neurotoxine » présente dans sa peau. Cette toxine peut provoquer des irritations des muqueuses, des légères sensations de brûlure, des nausées ou des contractions involontaires des muscles. Si elle ne se sent pas en danger, elle est donc inoffensive pour les Hommes. 

Reproduction 

La salamandre s’accouple exclusivement hors de l’eau. La gestation dure en moyenne quatre à six mois puis, la femelle expulse ses petits dans l’eau (des flaques, des mares…). Ils sont plus vulnérables car il ne peut pas encore produire la toxine pour se défendre. En revanche, arrivées à l’âge adulte, les salamandres ne sont plus capables de nager et risquent la noyade (elles doivent notamment faire attention lors de l’hibernation).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *